Quel enchantement, quand, ressuscitant du sommeil profond,

on ouvre la maison aux bruits du monde!

Comme l'air du matin est bienfaisant, qui vous caresse les sens et vous envahit tout partout!

Et l'on se surprend à l'humer, à l'aimer.

Quels délices dans la respiration qui recrée et vivifie!

Enfantement toujours nouveau de l'homme qui engendre

et s'engendre à l'infini, à chaque nouvelle respiration.

Irénée Guilane Dioh