Je considère que le progrès, ce qu'on appelle le développement, c'est "faire le plein" de sa capacité en tant qu'être humain pour être un émetteur et un récepteur de valeurs.