Un homme qui se tait est un homme de parole(s)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 16 mars 2007

Raymond Johnson

L'enfant apprend à danser, porté sur le dos de la mère avant de commencer à marcher.

Le contact entre lui et son entourage, sa mère, sa soeur, ses frères et même ses grands-parents lui révèlé très tôt son propre corps comme instrument de dialogue.

Raymond Johnson

jeudi 15 mars 2007

Irénée Guilane Dioh

Quel enchantement, quand, ressuscitant du sommeil profond,

on ouvre la maison aux bruits du monde!

Comme l'air du matin est bienfaisant, qui vous caresse les sens et vous envahit tout partout!

Et l'on se surprend à l'humer, à l'aimer.

Quels délices dans la respiration qui recrée et vivifie!

Enfantement toujours nouveau de l'homme qui engendre

et s'engendre à l'infini, à chaque nouvelle respiration.

Irénée Guilane Dioh

mercredi 14 mars 2007

Léopold Sedar Senghor

Que je dorme sur la paix de ton sein,

dans l'odeur des pommes cannelles.

Nous boirons le lait de la lune,

qui ruisselle sur le sable à minuit.

Léopold Sedar Senghor

mardi 13 mars 2007

Efua Theodora Sutherland

Ne me pose pas de question, maintenant.

Nombreux sont les mystères de ce monde.

Tout ce que tu vois devant tes yeux est une bénédiction.

Efua Theodora Sutherland

lundi 12 mars 2007

Sobonfu Somé

Plongez profondément dans votre coeur, écoutez le rythme.

Les êtres que vous avez invités dans votre cercle ont leur propre langage et vont vous parler.

Le problème, c'est que généralement nous n'écoutons pas assez et donc nous ne les entendons pas.

Sobonfu Somé

samedi 14 octobre 2006

Cheikh Hamidou Kane

L'ère des destinées singulières est révolue. Dans ce sens, la fin du monde est bien arrivée pour chacun de nous, car nul ne peut plus vivre de la seule préservation de soi.

vendredi 13 octobre 2006

Sobonfu Somé

Nous ne produisons que la nourriture dont nous avons besoin pour vivre.

jeudi 12 octobre 2006

Sobonfu Somé

Lorsque nous prenons conscience que le sol sur lequel nous marchons n'est pas que la terre, que les arbres et les animaux ne sont pas juste bons à être consommés, alors nous pouvons commencer à accepter que nous sommes des esprits vibrant à l'unisson avec tous les autres esprits autour de nous. Notre connexion avec tous ces esprits vivants aide à déterminer notre genre de vie intime.

mercredi 11 octobre 2006

Tradition orale mossi

C'est la terre qui est finalement propriétaire de l'homme.

mardi 10 octobre 2006

Sobonfu Somé

La terre a toujours appartenu au peuple et pourtant les gens ne la considèrent pas comme la leur. Elle est du domaine de l'esprit, comme quelque chose qu'ils ne font qu'emprunter.

lundi 9 octobre 2006

Tradition orale dogon

L'ensemble des champs, autour du village, et le village lui-même, sont aussi une grande couverture.

Tradition orale dogon

dimanche 8 octobre 2006

Djibril Tamsir Niane

Le crime est instruit.

Mais que pensent les jurys? Mais qui sont les jurés? Qui est l'avocat général de l'humanité?

Djibril Tamsir Niane

mercredi 4 octobre 2006

Joseph Ki-Zerbo

Il ne faut pas que le coeur de l'homme soit alourdi par des actes qui ne sont pas conformes au droit, à l'éthique, aux devoirs, au respect de la dignité humaine.

Joseph Ki-Zerbo

mardi 3 octobre 2006

Aminata Traoré

La culture est l'un des leviers les plus importants à actionner pour réhabiliter et relancer l'économie tout en produisant du sens.

Aminata Traoré

lundi 2 octobre 2006

Ebénézer Njoh-Mouelle

L'homme doit être la finalité de tout développement.

Ebénézer Njoh-Mouelle

samedi 30 septembre 2006

Ebénézer Njoh-Mouelle

L'Homme excellent, est l'homme résolument engagé dans le processus de la libération.

Une double libération de soi-même et des autres.

C'est en fin un homme éminemment responsable qui comprend que le salut des autres dépend de son propre salut et réciproquement.

Ebénézer Njoh-Mouelle

vendredi 29 septembre 2006

Joseph Ki-Zerbo

Je considère que le progrès, ce qu'on appelle le développement, c'est "faire le plein" de sa capacité en tant qu'être humain pour être un émetteur et un récepteur de valeurs.

jeudi 28 septembre 2006

Joseph Ki-Zerbo

La conscience qu'est-ce que c'est ?

C'est une réflexion à un second degré.

Ce n'est pas seulement la compréhension d'un phénomène, son analyse.

C'est le fait d'assumer des événements et de les classer non seulement dans l'ordre de la compréhension intellectuelle, mais dans l'ordre éthique du devoir, de l'admissible et de l'inadmissible, du légitime et de l'illégitime :

pas seulement la légalité, mais la légitimité.

mercredi 27 septembre 2006

Joseph Ki-Zerbo

On laisse au marché le soin de décider si telle catégorie de la population doit survivre ou non. Mais le marché, c'est qui ?

Joseph Ki-Zerbo

mardi 26 septembre 2006

Tradition orale bantoue

L'Homme ne perçoit plus correctement, ne désire plus correctement, ne comprend plus correctement, n'agit plus correctement.

Tradition orale bantoue.